Amazonie en danger


L’Amazonie menacée par l’action humaine

Vue aérienne de la forêt amazonienne

En faisant un peu de rangement dans mes papiers hier soir, je suis tombée sur la brochure de l’exposition Amazônia qui avait eu lieu à Lausanne en 2006. En la relisant, j’ai eu envie de vous parler de l’Amazonie.

Il s’agit de la plus grande étendue de forêt tropicale encore d’un seul tenant dans le monde. Sa taille dépassant celle de l’Europe, cela permet de se faire une idée de l’immensité qu’elle représente (environ 5 % de la superficie terrestre du globe).

Situation de l'Amazonie

Elle comprend une biodiversité incroyable, avec environ 50’000 espèces de plantes, dont 5’000 d’arbres, 311 espèces de mammifères (7 % du total mondial) et environ 1’000 espèces d’oiseaux (11 %) et un nombre infini d’insectes (estimation : 240’000 espèces, dont 60’000 déjà connues).

L’Amazonie comprend également une grande proportion d’espèces endémiques. Par exemple, 2/3 des espèces de lézards du monde n’existent que dans cette région du monde.

Le jaguar, roi de l'Amazonie

En prime, cette forêt encore en grande partie intacte participe à la régulation du climat terrestre, à la fois par le stockage de dioxyde de carbone et par l’humidité qu’elle relâche dans l’atmosphère par évapotranspiration.

Malheureusement, cette incroyable biodiversité est menacée par l’action humaine. En particulier par le déboisement progressif de la forêt pour le bois et l’agriculture. Le déboisement commence avec l’ouverture de routes dans la forêt par les marchands de bois qui l’extraient illégalement. Lorsque les arbres nobles sont prélevés, la forêt perd sa valeur marchande et le reste des arbres est abattu pour faire place aux pâturages.

Le principal front de déboisement est visible (en vert foncé) du Sud/Sud-est au Centre-ouest du Brésil

L’Amazonie est le premier producteur de bois tropical de la planète et cette exploitation constitue une grave menace pour la forêt. Chaque année, environ 10 millions d’arbres sont coupés et 70 % du bois est extrait de façon illégale et selon un mode d’exploitation non durable. Dans ce cas, pour chaque arbre haut de gamme extrait, 30 autres arbres sont abattus et, sur les 5’000 espèces d’arbres existantes, moins de 30 espèces forment les 4/5 du marché et ces espèces sont menacées.

L'acajou, espèce menacée, ne peut être commercialisée qu'avec un certificat CITES

Une exploitation raisonnée des ressources en bois représente pourtant un des moyens les plus importants de développement durable pour la région. Une partie de l’exploitation se fait déjà selon ce mode d’exploitation. Lors de l’abattage, les lianes sont retirées pour que l’arbre coupé n’entraîne pas les arbres voisins dans sa chute. Le tronc est soigneusement transporté et la perte à la scierie est réduite. La forêt reste vivante et l’assolement des lots rend possible leur exploitation tous les 30 ans. Plusieurs expériences n’utilisant que les troncs tombés naturellement ont également été réalisées.

En raison de la surveillance rigoureuse exercée par le gouvernement – la Loi de la Nature brésilienne, promulguée en 1998, est la 1ère au monde à considérer les exploitants illégaux comme criminellement responsables et la forêt est surveillée par satellite – et des exigences des consommateurs, la surface de bois certifiée est en augmentation (actuellement plus d’1 million d’hectares est certifié FSC).

Le logo FSC est à rechercher lors d'achat de bois ou de ses produits dérivés

Malgré tous ces efforts, il semble que la déforestation ne recule pas, il est donc important d’acheter uniquement du bois certifié d’exploitation durable, vendu sous le label FSC – ou du bois d’origine suisse (même si des améliorations au niveau de promotion de la biodiversité des forêts doivent encore être apportées, la loi de notre pays protège les forêts dont la surface doit rester égale).

Il existe également la possibilité de soutenir le WWF dans la création de zones protégées en offrant un certificat Amazonie (document certifiant votre soutien et Cd-rom contenant de nombreuses informations sur le sujet) disponible sur le site www.shop.wwf.ch.

 

Autres sites intéressants :

  • http://www.deforestation-amazonie.org/ (site comprend des informations sur la déforestation, ainsi qu’une pétition pour la sauvegarde de l’Amazonie)
  • www.wwf.ch/foret (site du WWF concernant la protection des forêts avec des liens vers différents thèmes)
  • www.zero-deforestation.org (site d’une association aidant les habitants de la forêt amazonienne contenant diverses informations, ainsi qu’une proposition de voyage solidaire)
  • www.bois-amazonien.org (site sur la gestion forestière durable en Amazonie brésilienne)
  • http://fr.mongabay.com/ (www.mongabay.com pour la version anglaise, sites avec de nombreux articles sur les forêts tropicales et tempérées du monde)
  • www.fsc.org (site du Forest Stewardship Council, certification des produits à base de bois)

 

Sources :

Photographies : terresacree.org, fr.wikipedia.org, animaldanger.com, mappemonde.mgm.fr, wwf.be, mondoeco.ch

Publicités

A propos Caroline Sonnay

Diplômée en biologie de l’Université de Lausanne, je suis intéressée à la fois par la protection de la nature, le développement durable et la défense des droits de l’homme. Pour plus de détails, regarder sous l'onglet "about me" de mon blog (https://carolinesonnay.wordpress.com/about/). Vous trouverez la description de mon activité professionnelle sur mon site internet (https://csonnay.wordpress.com/).
Cet article, publié dans Conservation de la Nature, Développement durable, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Amazonie en danger

  1. am_garbin@hotmail.com dit :

    Cool, j’aime l’Amazonie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s