22 mars: Journée mondiale de l’eau


Le 22 mars a été déclaré Journée mondiale de l’eau. Une bonne occasion pour rappeler que l’eau potable est vitale.

Si dans de nombreuses parties du monde, l’eau du robinet n’est pas potable, elle l’est dans des villes occidentales comme la mienne, Lausanne en Suisse. En effet, notre service d’approvisionnement en eau (eauservice) propose « une eau de qualité, inodore, incolore et sans faux goût. Des analyses pointues permettent également de répondre aux exigences de la loi sur les denrées alimentaires. Contenant du calcium et du magnésium, l’eau du robinet est une eau riche en minéraux qui renforcent notre organisme, sans imposer un conditionnement en bouteille ou des transports gourmands en énergie. Elle ne génère ainsi pas de déchets ni de pollution. »

Et pourtant nombre de mes concitoyens continuent à acheter de l’eau en bouteille qui leur coûte en moyenne 120 fois plus cher que l’eau du robinet. Nous pouvons donc nous interroger sur les raisons qui poussent les gens à continuer à acheter une eau à la fois cher et polluante. En effet la production et le transport de l’eau en bouteille consomme beaucoup d’énergie grise et contribue à faire augmenter nos rejets de CO2 dans l’atmosphère. Pour les personnes préférant l’eau gazeuse à l’eau plate, il existe des machines capables de transformer l’eau plate en eau gazeuse. Et si l’achat de bouteille d’eau ne peut être éviter (comme dans les pays où l’eau du robinet est non potable), il serait préférable de privilégier l’eau minérale locale, afin de diminuer la pollution engendrée.

La préservation de nos ressources en eau est également d’une importance vitale. Le service d’assainissement de Lausanne a donc édité les 10 commandements suivants:

1- Je ne fais pas la vaisselle sous l’eau courante, pour protéger l’environnement et éviter les dépenses d’énergie superflues

2- Pour réduire ma consommation d’eau, j’opte pour une douche plutôt qu’un bain

3- Lorsque que je me brosse les dents – ou que je me shampouine les cheveux (ajout personnel) – je ne laisse pas couler le robinet.

4- Je ne jette pas mes résidus toxiques dans les égouts ou les WC. Je les confie à la déchèterie.

5- Je ne jette pas mes médicaments périmés dans les WC. Je les rapporte au pharmacien.

6- Je ne jette pas les restes de repas et déchets végétaux dans les toilettes. Les premiers vont à la poubelle, les seconds au compost.

7- Je ne jette pas de lingettes, tampons, serviettes, ni ouate ou cotons-tiges dans la cuvette des WC, mais directement à la poubelle.

8- Je ne tire pas la chasse d’eau pour un rien: à chaque fois je préserve 9 litres d’eau potable.
Ajout personnel: si ma chasse d’eau est équipée de deux boutons, j’utilise le plus souvent possible le plus petit (soit la plus petite quantité d’eau; selon mon expérience personnelle, ça marche dans la majorité des cas ;-)). Si ma chasse d’eau n’a qu’un bouton, mais que j’ai accès au réservoir d’eau, j’y place une bouteille de PET d’1,5 l remplie d’eau. C’est tout ça d’économiser à chaque fois…

9- Je lave ma voiture, ou mon bateau, uniquement aux endroits prévus à cet effet ou je renonce à tout savonnage.
Ajout personnel: je choisi un détergent biodégradable.

10- Je recycle l’huile de vidange pour éviter de graves pollutions de la nature.
Ajout personnel: dans certains quartier, des réservoirs spéciaux pour les huiles minérales et les huiles végétales sont mis à disposition des habitants à côté des autres poubelles, sinon ces huiles peuvent aussi être amenées à la déchèterie.

Pour conclure, n’oublions pas qu’il ne suffit pas de penser à l’eau un jour par année. Il faut y penser tous les jours, dans nos actes quotidiens, car sans eau potable la vie ne peut être.

Sources:
– Plaquette « A vos robinets » d’eauservice (www.lausanne.ch/eau2007)
– Brochure  » Les 10 commandements pour préserver nos ressources en eau » du Service d’assainissement de Lausanne (www.lausanne.ch/assainissement)
– Image: http://www.liveearth.org

Publicités

A propos Caroline Sonnay

Diplômée en biologie de l’Université de Lausanne, je suis intéressée à la fois par la protection de la nature, le développement durable et la défense des droits de l’homme. Pour plus de détails, regarder sous l'onglet "about me" de mon blog (https://carolinesonnay.wordpress.com/about/). Vous trouverez la description de mon activité professionnelle sur mon site internet (https://csonnay.wordpress.com/).
Cet article, publié dans Développement durable, Eau, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s