L’eau: un droit universel


Amnesty international dénonce la pénurie d’eau provoquée par le gouvernement israélien dans les territoires palestiniens occupés de la bande de Gaza

Le manque d’eau dans les territoires palestiniens occupés de Gaza n’est pas due à des causes naturelles, mais à une stratégie de destruction ciblée des infrastructures hydrauliques palestiniennes par l’armée israélienne. Celle-ci tire sur les citernes et les fontaines pour les rendre inutilisables, empêche leur reconstruction par la population et interdit même la récupération de l’eau de pluie. L’entretien des infrastructures d’approvisionnement en eau est également empêché et les soldats israéliens n’hésitent pas à employer des bulldozers pour détruire les canalisations et les systèmes d’irrigation.

Les conséquences pour le peuple palestiniens, et en particulier pour les civiles, sont dramatiques. En effet, les délégués d’Amnesty rapportent que des cultures entières sont anéanties par le manque d’eau et des milliers de familles sont obligées d’abandonner leurs terres, qu’ils cultivent pour certains depuis plusieurs générations. Les conséquences sur la santé de ces gens sont également graves. De nombreux enfants tombent malades après avoir bu de l’eau polluée et 90 % de l’eau du robinet de Gaza est impropre à la consommation.

Plus choquant encore, juste à côté de cette grave pénurie en eau, des colonies israéliennes, souvent établies illégalement, disposent non seulement d’eau courante consommable, mais également de piscines. Les 450’000 colons installés dans la bande de Gaza consomment autant d’eau que l’ensemble de la population palestinienne estimée à 2,3 millions de personnes, soit plus de 5 fois plus d’eau.

Cette politique de destruction des infrastructures palestiniennes a culminé lors de l’intervention militaire israélienne à Gaza en décembre 2008, mais Amnesty a récemment produit un rapport* qui démontre que ces destructions continuent encore aujourd’hui.

Amnesty international rappelle enfin que l’eau est non seulement un besoin élémentaire, mais également UN DROIT UNIVERSEL.

Comment soutenir l’action d’Amnesty en faveur du droit à l’eau des palestiniens :

– vous pouvez tout d’abord signer la pétition en ligne sur le site de l’association.

http://www.amnesty.ch/fr/pays/moyen-orient-afrique-du-nord/israel-et-territoires-occupes/docs/2010/eau/action-en-ligne/titel

– vous pouvez également participer à l’action originale Bouteille PET, qui consiste à envoyer au gouvernement israélien une bouteille de PET munie de l’étiquette Amnesty (à commander gratuitement sur le site).

http://www.amnesty.ch/fr/pays/moyen-orient-afrique-du-nord/israel-et-territoires-occupes/docs/2010/eau/aktion-pet-flaschen

– vous pouvez également devenir membre d’Amnesty ou faire un don.

Plus d’information sur : http://www.amnesty.ch/fr (rubrique faire un don)

* Le rapport Les palestiniens ont soif de justice. Les restrictions de l’accès à l’eau dans les territoires palestiniens occupés est également disponible en pdf à l’adresse suivante :

http://www.amnestyinternational.be/doc/article15448.html

 Sources : Amnesty international, Point chaud 3, 2010

Publicités

A propos Caroline Sonnay

Diplômée en biologie de l’Université de Lausanne, je suis intéressée à la fois par la protection de la nature, le développement durable et la défense des droits de l’homme. Pour plus de détails, regarder sous l'onglet "about me" de mon blog (https://carolinesonnay.wordpress.com/about/). Vous trouverez la description de mon activité professionnelle sur mon site internet (https://csonnay.wordpress.com/).
Cet article, publié dans Droits humains, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s